La cystite est infection urinaire provoquant une inflammation de la vessie. C’est une maladie infectieuse touchant majoritairement la gent féminine. Très incommodante, elle est accompagnée de symptômes qui la rendent difficile à vivre. Ces symptômes sont variés et sont liés aux causes de cette pathologie. Mais quels sont-ils et comment peut-on soigner une cystite ?

 

Présentation de la cystite

Avant toute chose, il est important de préciser que la cystite peut se présenter sous plusieurs formes. La cystite radique, la cystite allergène, la cystite de blessure, la cystite infectieuse ou encore la cystite interstitielle sont principales formes de cystite identifiées. Parmi celles-ci, la forme interstitielle est sans doute la plus complexe du fait de l’infection développée des voies urinaires qu’elle entraîne.

La cystite de manière générale est causée par une mauvaise hygiène des organes génitaux. Elle se manifeste par des picotements ou des douleurs au bas ventre chez la plupart des individus. Pour d’autres, ce sont des brûlures en fin de miction qui caractérisent la maladie. Dans les cas les plus complexes, la cystite se manifeste par des saignements ou des contractions souvent insupportables. Il est alors urgent de penser à un traitement cystite pour éviter ces complications qui peuvent être désastreuses.

 

Quels sont les traitements appropriés ?

Pour soigner une cystite, il existe différentes solutions médicales et naturelles. Parlant du traitement médical classique, il est lié à l’usage d’antibiotiques ou d’anti-inflammatoires prescrits par votre médecin. Ce traitement est indiqué pour les cas de cystite aigüe. En cas de cystite récidivante, une alcalinisation des urines est généralement imposée. En d’autres termes, des médicaments contenant du citrate de sodium ou du bicarbonate de soude sont prescrits au sujet.

En ce qui concerne le traitement naturel, la phytothérapie est la meilleure solution. Ce type de traitement est surtout conseillé aux femmes enceintes et aux personnes ne supportant pas la composition de certains médicaments. Il s’agira, dans ce cadre, de consommer de la tisane de prêle, de la tisane de busserole ou encore de la tisane d’ortie. Notons toutefois que le remède naturel le plus efficace et le plus connu pour la cystite demeure la canneberge ! En effet, ce fruit est un antioxydant qui contient de la proanthocyanidine qui permet d’éviter la fixation des bactéries provoquant la cystite au niveau des parois de la vessie. Ainsi, en consommant un demi-litre de jus de canneberge par jour ou en consommant le fruit de canneberge frais, vous pouvez efficacement assurer un traitement cystite infectieuse.

Précisons toutefois qu’en cas de cystite interstitielle, aucun traitement efficace n’est encore connu.

 

Mesures préventives

Parmi tant d’autres conseils préventifs, les plus importants sont d’éviter de porter des vêtements trop serrés (surtout en été) et de boire suffisamment d’eau par jour (1,5 L d’eau au minimum).

De même, l’observance de certaines règles d’hygiène est nécessaire pour limiter les risques. Ainsi, il est important d’assurer une toilette correcte des organes génitaux quotidiennement et chaque fois après un passage aux toilettes.

Aussi, évitez de retenir votre urine ou de faire des pauses en pleine miction. Par ailleurs, il est également recommandé d’uriner après chaque rapport sexuel afin de réduire les risques de cystite, notamment chez les femmes.

 

Quelques données statistiques

La sistite (orthographe pratiquée par certains) touche cinquante fois plus les femmes que les hommes. Il existe une explication physiologique simple à cela ; en effet, leur urètre étant plus court, la contamination de la vessie est plus aisée.

En France, une femme sur deux développera ce type de trouble au moins une fois dans sa vie. De plus, 2 à 3% des femmes adultes présentent l’infection plusieurs fois par an, c’est dans ce cas qu’elle peut s’avérer dangereuse.

L’âge influence également l’apparition du trouble : les enfants sont ainsi très rarement touchés (de 2 à 7% des enfants de 6ans ont présenté un trouble de ce genre) alors que les personnes âgées présentent un risque 10 fois plus élevé que les adultes de 20 à 50 ans.

Remarquons que chez les femmes, la grossesse décuple le risque de voir apparaître une cystite.

 

Qui consulter ?

Le médecin spécialiste en matière de problèmes urinaires est l’urologue, il traite tous les problèmes liés à l’appareil urinaire pour les patients des deux sexes. Cependant, ces troubles sont très souvent traitées par les généralistes et les urgentistes. En effet, ces infections se caractérisent par l’apparition soudaine d’une douleur intense, il est dès lors souvent difficile d’attendre d’être reçu par un spécialiste pour la soulager.